Bulletin de santé du 15 avril

Chers amis,

Aloys va bien et poursuit assidûment sa rééducation à Saint-Maurice : pas de vacances pour notre petit champion…
Astrid a pu passer quelques jours à Albertville afin d’amorcer le déménagement qui devrait se concrétiser aux alentours du 20 mai. Aloys a donc passé un long week-end avec son grand-père, venu du Pays Basque pour l’occasion. Il a reçu une longue visite de sa grande cousine, de son ancienne institutrice de passage à Paris.
Ces derniers jours, sans progrès spectaculaires (raison pour laquelle nous n’avons pas "rafraîchi" le blog depuis le 31 mars) nous rappellent qu’il nous faudra apprendre la patience; au cas où cela nous aurait échappé.
Alors qu’approche la belle fête de Pâques, nous attendons l"Exsultet".  Aloys devrait assister à la messe dimanche, premier retour aux sources depuis le 7 décembre. Merci à tous ceux qui ont pu se rendre à la chapelle de l’Ecole Militaire le 9 avril, à l’aumônier et au prêtre qui l’accompagnait.
Ceux qui le souhaitent, ceux qui le peuvent, s’associeront à la neuvaine au Bienheureux Jean-Paul II, par l’intermédiaire duquel Aloys a déjà reçu de nombreuses grâces. Nous la commencerons le samedi Saint, elle se terminera le 27 avril, jour de sa canonisation.

Soyez assurés de notre amitié et de notre reconnaissance.

Bon et beau chemin vers Pâques !

Astrid et Sylvain.

Bulletin de santé du 31 mars

Chers amis,
 
ce matin,  Aloys a passé un scanner de contrôle puis s’est rendu à l’hôpital Necker où il avait un rendez-vous avec un neurochirurgien.
Les premières images, quelques jours après l’accident révélaient des œdèmes cérébraux nombreux et diffus.
Les images de ce matin sont plus claires, grâce entre autre à la disparition de ces œdèmes.
Néanmoins, on peut y voir des sillons très (trop) importants qui indiquent que le cerveau est en partie atrophié (impression de perte de matière), comme pourrait l’être celui d’une personne âgée.
Deux zones précises dans le cerveau ont tant souffert qu’elles sont considérées comme mortes. Pour autant, elles ne correspondent pas à des fonctions vitales. Il y a donc de réels espoirs de récupération pour certaines fonctions, comme la déglutition. 
Le neurochirurgien est convaincu que les divers "rééducateurs" de l’établissement dans lequel se trouve Aloys l’aideront à progresser encore.
Dans quelques mois, Aloys subira de nouveau des examens (scanner, électro-encéphalogramme, IRM) pour faire un bilan plus complet à distance de l’accident et après plusieurs mois de rééducation.
Nous continuerons de vous donner des nouvelles de notre petit garçon; pas à pas ( si l’on peut dire….) il avance vers un mieux.
Au-delà de ce bilan médical, c’est l’état clinique d’Aloys, ses progrès lents mais bien réels qui nous aident à espérer à le pousser dans ses limites pour franchir de nouveaux paliers.
Bien amicalement,
 
Astrid et Sylvain.

Bulletin de santé du 27 mars

Chers amis,
 
Florence est retournée visiter son grand frère Aloys, en début de semaine avec son papa et sa maman. Et comme chaque fois, leur rencontre fut très émouvante et ponctuée de rires et sourires qui en disent long sur leur complicité au-delà de l’accident.
Aloys porte une nouvelle attelle pour lui éviter de mettre sa main "en griffe" , afin de conserver une attitude correcte. 
Les nombreuses séances d’orthophonie portent leurs fruits : aujourd’hui Aloys ( qui n’a pas encore l’usage de la parole car "la commande"  a très probablement été endommagée) a émis quelques sons " sur ordre" de sa rééducatrice.
Une nouvelle que nous avons accueilli avec beaucoup de joie et que nous nous sommes empressés d’expérimenter nous-mêmes : quel plaisir d’entendre Aloys et de deviner les prémices d’un retour du langage.
Il a manifesté pour la première fois  (par une agitation et des pleurs) son mécontentement au moment de notre séparation : c’est difficile pour nous bien sûr mais là encore nous y voyons un progrès, car il peut exprimer des sentiments plus clairement et nous pouvons ainsi, à sa demande, le rassurer et le consoler; ses petits signes qu’il nous envoie nous permettent d’ajuster aussi notre comportement quand il y a encore  quelques semaines  nous ne pouvions interpréter ses pensées tant la communication restait limitée.
Nous vous confions nos craintes et nos interrogations sur son état. Nous vous confions Aloys lorsque nous ne sommes pas auprès de lui, qu’il trouve la force de solliciter sa douce Mère du Ciel. 
Bien amicalement.
 
Astrid et Sylvain

Messe pour Aloys

Une messe sera célébrée à l’intention d’Aloys, mercredi 9 avril, à la chapelle Saint-Louis de l’Ecole militaire.

Vous pouvez y assister en vous présentant directement au 13 place Joffre. Cette entrée sera spécialement ouverte pour faciliter l’accès des personnes extérieures (munies d’une pièce d’identité).

ATTENTION ! exceptionnellement, la célébration commencera à 12h15.

http://www.dioceseauxarmees.catholique.fr/horaires-des-messes/chapelle-de-l-ecole-militaire.html

Bulletin de santé du 22 mars

Chers amis,
Ce week-end, Aloys est accompagné par ses grands-parents maternels, venus du Sud-Ouest, une fois encore, pour l’entourer d’affection,  pour qu’Astrid puisse sereinement rentrer à Albertville avec Florence et rejoindre le foyer.
Cette semaine, des moulages du bas des jambes ont été effectués sur Aloys en vue de lui fabriquer des attelles pour redonner à ses pieds une position normale puisqu’il a tendance à les mettre en équin (c’est-à-dire en pointe).
L’enfilage des attelles provisoires, mises à sa disposition, est toujours un moment pénible, mais au bout de quelques minutes, le pied en bonne position, la douleur disparait. Les bienfaits de cette attelle sont importants pour la position debout, entre autre.
Une attelle pour la main gauche sera mise en place dans les prochains jours pour qu’Aloys ne perde pas l’amplitude des mouvements au niveau des phalanges.
La mycose, qu’il avait au niveau de la langue, dont nous vous parlions la semaine dernière, diminue de jour en jour et ceci, depuis que nous l’avons évoqué sur le blog ; que ceux, qui « prennent en charge dans leur prière » cette misère d’Aloys,  y voient un signe concret du secours divin. Nous regrettons de ne pas vous en avoir fait part plus tôt.
Les séances de kiné sont toujours difficiles, on lui demande de commander certains petits mouvements (notamment des orteils, des doigts, des chevilles) et les progrès sont lents. Il a besoin d’une grande concentration et d’un effort important, il lui arrive parfois de grimacer voire de pleurer, preuve du mal qu’il se donne pour accomplir ces petits ordres.
Enfin, c’est un visage de plus en plus détendu, que nous retrouvons chaque matin sur Aloys, et ses premiers sourires, qui nous ont tant réjouis les premiers jours, sont désormais quotidiens pour notre plus grande joie.
Nous vous remercions de continuer fidèlement à soutenir Aloys par la prière ou par vos encouragements.
Bien amicalement
 
ASTRID et SYLVAIN

Chers amis,

Il n’y a pas une journée qui passe sans que nous mesurions la joie immense d’être tout abandonnés dans les mains de la Providence pour notre Aloys. Il garde une sérénité exemplaire pour nous ses parents qui guettons chaque jours un progrès ou un signe nouveau.

Sa patience nous force à la patience, sa persévérance à l’accompagnement. Il semble plus fatigué ces derniers jours : une mycose au niveau de la bouche le gène depuis plusieurs semaines. Par ailleurs, les médecins essaient de le sevrer de certains médicaments, notamment ceux qui lui évitaient ses crises de spasticité.

Nous vous assurons de notre reconnaissance, de celle d’Aloys, pour toutes vos prières, vos encouragements. Il continue de nous montrer la voie en se battant comme il le fait.

Bien amicalement.

Astrid et Sylvain

Bulletin de santé du 12 Mars

Chers amis,

Cet après-midi, Aloys a eu un premier bilan avec la kinésithérapeute, pour mesurer les progrès effectués depuis son arrivée.

Sans avoir connaissance du compte rendu de ce bilan, nous sommes déjà très fiers d’Aloys qui, lors des séances de kiné parfois douloureuses et longues, nous montre sa volonté pour réussir les exercices demandés.

Nous avons eu l’occasion ces derniers jours de promener Aloys dans le parc ou de sortir dans le jardin du centre de rééducation, c’est un plaisir pour lui de retrouver le plein air après plusieurs semaines d’hospitalisation dans une chambre.

Aloys continue de progresser sur le plan relationnel et le contact qui se crée avec les personnes est meilleur, sa concentration s’améliore également.

Nous espérons qu’Aloys puise sans relâche dans la force et le courage, que le Bon Dieu lui offre, grâce à vos prières. Merci de tout coeur de l’aider ainsi à surmonter ces difficultés.

Bien amicalement 

Astrid et Sylvain